20 novembre 2010

Communiqué UTOPIA

Communiqué de Presse Utopia
sur les Lois Besson

Début octobre, au plus fort de la mobilisation contre la réforme des retraites, les députés de l’Assemblée Nationale ont adopté en premier lecture, (et dans l’indifférence presque générale) le projet de loi sur l’immigration (loi Besson). Ce projet de loi inique comprend notamment la, désormais célèbre déchéance, de nationalité, mettant fin ainsi à l’égalité de traitement entre les français quelques soient leurs origines.

Mais surtout, cette loi prévoie un recul sans précèdent du droit des étranger: S’attaquant au droit de vivre en famille, droit d’asile, droit à la santé, et à la liberté de circulation au sein de l’Union Européenne

Par la mise en place de mesures anti-immigrés, tels que la pénalisation du mariage gris, la limitation du droit de séjour des malades, la peine de bannissement automatique de l’ensemble du territoire de l’UE (de 2 a 5 ans), l’allongement de la durée de rétention pour les étrangers (passant de 32 à 45 jours), la diminution des garanties procédurales et du contrôle du juge (le gouvernement signal ainsi que le pouvoir du juge est un frein a sa politique du chiffre).

La mise en place de cette loi va rendre impossible la défense des droits des étranger concernés par une mesure d’expulsion, et compliquer considérablement le travail des juges comme l’a été celui des bénévoles, des ONG durant ces dernières années.

Nous tenons à rappeler que l’immigration est un droit fondamental, conformément aux articles 13 et 14 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 comme le souligne le Mouvement Utopia dans son Manifeste.

Nous demandons au gouvernement Fillon II de supprimer cette proposition de loi dont le géniteur n’est plus le ministre en place; De plus, nous invitons les différents partis de gauche a élaborer une tout autre politique migratoire à l’échelle européenne.

Enfin, nous nous réjouissons de la suppression du Ministère de l’Identité Nationale sous le gouvernement Fillon II, en effet, celui- ci a, pendant trois ans, été le vecteur d’une politique indigne de la France et de ses valeurs.

Julien Malaussena, membre du Bureau National de SOS Racisme
Antoine Bonnet, membre d’Utopia

Posté par utopia13 à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Communiqué UTOPIA

Nouveau commentaire